Cette Française de 21 ans était partie dans la capitale britannique en janvier 2016. Son corps calciné a été retrouvé dans le jardin de ses employeurs, le 20 septembre dernier. Entre-temps, la jeune femme a vécu une longue descente aux enfers.

Il est autour de 18h30, ce mercredi 20 septembre, quand la police de Londres reçoit un appel en provenance du très chic quartier de Wimbledon. Les voisins sont inquiets : une épaisse fumée blanche, à l’odeur nauséabonde, s’échappe du jardin d’une propriété. Les agents se présentent au 164, Pulborough Road. Ils tombent alors sur une scène surréaliste : un homme est en train de brûler un corps derrière sa maison.

Cet homme, c’est Ouissem Medouni, un Français de 40 ans. Il vit là avec sa compagne, Sabrina Kouider, 34 ans, elle aussi française et mère de deux garçons, de 9 et 6 ans.

Cette affaire a provoqué une vive émotion parmi les jeunes au pair travaillant au Royaume-Uni. Sur Facebook, une page a été ouverte en hommage à Sophie Lionnet, dont le visage est devenu le symbole d’une dérive gravissime dans ce genre d’expérience. Les membres du groupe organisent une marche, dimanche 8 octobre, à Londres, avec ce slogan : « Au pair ne signifie pas esclave. »

Retour à l'accueil