La majorité au pouvoir en France songe à étendre la prise en charge sanitaire universelle des migrants clandestins africains et musulmans.

Le coût de l’Aide Médicale d’Etat – exclusivement réservée aux clandestins – s’élève déjà à près d’un milliard d’euros.

Les Echos (source) :

Faire disparaître l’aide médicale d’Etat (AME), non pour des raisons de coût, mais pour mieux prendre en charge les malades sans papiers. Le député La République En marche (LREM) de Charente, Thomas Mesnier, souhaite rapatrier le financement de cette aide étatique, très décriée à droite, dans le giron de la Sécurité sociale. Au lieu d’être votés en loi de finances, ces crédits (924 millions prévus en 2018, + 13 %) seraient noyés dans le budget de 200 milliards de dépenses de l’Assurance-maladie.

Les travailleurs français pourront juger de la façon dont le gouvernement dispose du fruit de leur labeur.

Source : http://breizatao.com

Retour à l'accueil