Macron avait facilité les privatisations des aéroports de province, voici que l'information est tombée en douce la semaine passée, Edouard Philippe envisage des pistes de privatisations supplémentaires et il n'est pas exclu que les deux aéroports de Paris soient vendus.


Cela commencé comme cela pour les aéroports de province, Nice, Lyon, Toulouse, une petite info au mois de juillet et 1 an plus tard, bing, les aéroports étaient vendus, alors qu'ils ont été construits avec l'argent des Français.

Mais vendre Charles de Gaulle c'est tout un symbole, vous ne trouvez pas ???

Surtout par Goldman Sachs: "« Les retours sont très clairs, l'entreprise sera privatisée », affirme le site, citant l'une de ses sources. La direction de Paris Aéroport a déjà décidé de s'adjoindre les services de BNP Paribas et Goldman Sachs en vue d'une possible privatisation, bien que le mot reste encore un peu tabou dans l'administration. Aussi, Bercy serait en train d'étudier depuis le début du mois de juillet, quatre scénarios différents impliquant soit une vente totale des actifs de l'État dans Paris Aéroport, soit une vente partielle. Un premier scénario consisterait à vendre l'ensemble des 50,6 % de la participation de l'État afin de récupérer quelque 7 milliards d'euros." Je parie que dans ce cas là, le nouveau propriétaire va en changer le nom, en douce, puisque tout ce qui porte le nom France ou un symbole de la France doit être éradiqué.

On peut se demander si les Français vont réagir là dessus, a priori non, car les télés n'en parleront pas, ou alors présenteront la vente comme un grand progrès au profit des voyageurs.

BFM-WC a expliqué par exemple voici quelques jours que les passagers étaient contents, que tout se passait bien.

En omettant de dire que les gens venaient maintenant avec 4 heures d'avance et qu'il faut entre 20 et 45 minutes pour arriver devant les automates où vous enregistrez vous même vos bagages !

Vous imaginez ???

Attendre autant pour que vous colliez les étiquettes vous même !!!

Cela dit, si effectivement Goldman Sachs vend CDG et Orly, cela en sera fini de la France et de son identité. Quelle horrible ironie.

Source
Retour à l'accueil