L'opération Sentinelle est “inefficace” juge l'ancien général Vincent Desportes

L'opération Sentinelle est “inefficace” juge l'ancien général Vincent Desportes

L'attaque de six militaires, mercredi 9 août à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), relance le débat de l'utilité de la force Sentinelle, instaurée à la suite des attentats de janvier 2015. Dans une interview au Nouvel Obs publiée jeudi 10 août, l'ancien général Vincent Desportes en appelle à Emmanuel Macron et dénonce un dispositif “inefficace”.

Questionné sur la raison pour laquelle les soldats français sont fréquemment visés par des attaques, l'ancien militaire évoque “l'effet du paratonnerre qui attire la foudre”. “Ils patrouillent comme des troufions devant la gare Montparnasse. Ils sont bien visibles. Ils sont donc devenus des cibles privilégiées pour tous les illuminés de Daech et ceux qui prennent le chemin de leur idéologie”, estime-t-il aussi.

Et d'ajouter : “Nos soldats sont engagés dans une opération dont le bilan est très négatif. Il n'a jamais été prouvé qu'un attentat ait été déjoué grâce à Sentinelle. Certes, l'opération Sentinelle peut avoir un effet psychologique sur nos concitoyens. Mais aujourd'hui, on se retrouve avec des soldats blessés. Elle est inefficace.”

Pour l'ancien général, il faut donc “mettre un terme à cette gabegie” et faire preuve de “courage politique”. Dès lors, il en appelle à Emmanuel Macron, qui “affirme avoir du courage” et doit donc prendre “la bonne décision”. “Il faut qu'il ait le courage d'arrêter l'opération Sentinelle”, lance ainsi Vincent Desportes.

 

Car outre son efficacité, l'opération Sentinelle a également “des conséquences plus graves sur l'armée française”, pense l'ex-militaire, avant de développer : “Nos soldats n'ont plus le temps de s'entraîner (...) Ils n'ont plus de vie, entre les déploiements à l'étranger et les missions Sentinelle en France. Le moral de l'armée est fragile.”

valeursactuelles.com

Retour à l'accueil