Après la baisse des crédits aux collectivités prononcée par le gouvernement, des maires s’inquiètent de la situation dans les quartiers sensibles, dans une tribune publiée dans le « JDD ».

« Aujourd’hui de nombreuses villes sont au bord de l’épuisement », interpellent les huit cosignataires (dont six maires) de cette tribune : « Les quartiers se sont ghettoïsés, les trafics s’y sont largement intensifiés. Dans ces quartiers dits prioritaires, notre pays est menacé d’explosion à tout moment. »

Si « l’arrivée de réfugiés » et « la hausse du décrochage scolaire » font partie des problèmes notables dans ces quartiers, la tribune a également vocation à attirer l’attention sur « le phénomène alarmant de la radicalisation ».

Ils pointent par ailleurs la situation des « femmes isolées sureprésentées dans les quartiers de zones urbaines sensibles » alors qu’une « famille monoparentale sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté » : « Ces femmes se démènent pour tenter d’éduquer leurs enfants et survivre. Soutenons-les pour les aider à s’en sortir. »

Suite
 
Les familles monoparentales sont majoritairement africaines, avec plusieurs enfants.  Les élus ferment les yeux sur sur la polygamie, interdite en France...
Retour à l'accueil