Plus de 150 djihadistes et criminels soupçonnés ont été déchu de leur citoyenneté et ont été empêchés de retourner au Royaume-Uni.

Le gouvernement a intensifié les «ordonnances de privation» estimant que l’effondrement de l’État islamique entraînerait un afflux de militants venus de Syrie, selon le Sunday Times.

Ceux qui ont été déchu de leur nationalité inclue les «mariées jihadistes» qui ont voyagé en Syrie.

Ils sont tous des doubles nationaux, y compris des personnes nées au Royaume-Uni avec des parents de différentes nationalités.

[…]

The Guardian

Retour à l'accueil