Les politiques nous prennent vraiment pour des benêts, des demeurés

Le mot à la mode: constructif…

 

Il s’agit de politique bien sûr.

Le premier que j’ai entendu prononcer ce mot, après l’élection de Macron, c’est Raffarin.
Vous vous souvenez l’inventeur de cette autre remarquable formule : « La France d’en bas ».

Ce membre éminent de la caste abhorrée, vient, dans un éclair de lucidité de mettre fin à ses jours politiques. Qu’il en soit remercié. Il contribue ainsi, efficacement, au renouvellement du paysage politique …Parce qu’enfin, 40 ans pour se rendre compte qu’un politique est élu pour être constructif pour son pays et ses concitoyens, c’est beaucoup…Non c’est la preuve qu’ils nous prennent pour des benêts, des demeurés. Et surtout ne vous leurrez pas, rien n’a changé, ça continue, encore et encore…Vous connaissez la chanson.

Regardez, les 4 ministres démissionnaires ou écartés du tout nouveau gouvernement, celui qui va laver plus blanc qu’il n’a jamais été fait… vont se prendre 30.000 € d’indemnisation.Ce n’est pas se foutre de nous !! Et ces types peuvent se regarder dans une glace le matin ??? Tandis qu’il y a soupçon de tromperie, de magouilles …

Alors, pourquoi, quand ils disent : constructif, j’entends opportuniste ? Parce qu’il est urgent de continuer d’aller à la gamelle…Pourquoi, ça me fait penser immanquablement à un autre mot : collaboration.

C’est plein de bonnes choses collaboration, ça veut dire coopération, participation, alors pourquoi ça m’évoque tout l’aspect négatif d’une période que je n’ai pas connue, mais que j’ai apprise, l’occupation. Avec son cortège : traîtrise, veulerie, trahison, lâcheté, etc.…C’est terrible de dire ça, mais la caste a tout fait pour qu’en arrive là !

Alors, la confiance, en ce qui me concerne, n’est pas prête de revenir…Cette image que j’ai désormais de nos politiques, elle ne changera plus, c’est trop tard.Tant mieux, si je me trompe pour l’avenir, pour nos enfants…Mais tout me porte à croire qu’il n’en sera rien….

 

Claude Mazingue pour observatoiredumensonge.com

Retour à l'accueil