On reparle de cette usine à gaz qu’est le RSI et, ça ne va pas s’arranger avec son intégration dans le régime général.

Au 1er janvier 2018, le régime social des indépendants sera fondu dans le régime général, comme l’a promis Emmanuel Macron. Opposés à cette décision, les administrateurs du RSI se réunissent ce mercredi en assemblée générale pour décider de leur plan d’action contre cette suppression. Pourtant, ce système est un véritable « capharnaüm » selon Claude Reichman, président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale. Invité dans Radio Brunet, il milite pour la suppression du RSI.

 

 

Malgré les critiques répétées, le RSI ne compte pas disparaître sans se battre. Ce mercredi, les membres du régime social des indépendants se réunissent pour élaborer une stratégie de défense. En effet, le régime sera fondu dans le régime général le 1er janvier 2018. Une décision du gouvernement qui n’est pas une bonne solution pour Claude Reichman, président du Mouvement pour la liberté de la protection sociale. Invité dans Radio Brunet, il estime que si le RSI entre dans le régime général, cela ne fera que déplacer les problèmes.

« Tout le monde sait que le RSI est un capharnaüm, il est impossible d’y déceler quoi que ce soit. Le plus grave de l’affaire, c’est que le régime général auquel on veut adosser le RSI est le responsable de cette pagaille. C’est l’URSAF qui gère le RSI et pour le sauver, on veut l’installer dans la même pagaille. Pour régler ce problème, les politiques apportent des solutions qui n’en sont pas, et ils complexifient l’affaire ».

Claude Reichman compare le RSI à un système mafieux, et critique la faiblesse des assurances proposées aux contribuables. « Le RSI prend la moitié de ce que gagne un indépendant pour l’assurer, qui plus est pour lui assurer une protection minable. Les indépendants ont une assurance maladie qui n’est pas bonne, et une assurance retraite lamentable. Il n’y a qu’un seul système d’assurance et de protection qui prend la moitié de ce qu’une personne gagne, c’est la mafia. Elle prend même souvent moins que la moitié, parce qu’elle a intérêt à ce que vous ne mourriez pas. Je ne partage rien avec la mafia, mais elle est nettement plus favorable que le RSI. Monsieur Al Capone était plus intelligent que les gens du RSI, puisqu’il faisait attention à ses clients« .

Source BFMTv

Voir:

Ils simulent un suicide collectif pour protester contre le RSI, « une mafia, un monstre qui nous fait peur »

RSI: « Toutes les semaines, on a des appels de gens qui veulent se suicider »

Retour à l'accueil