Enquête ouverte sur les déviances sexuelles d'un dirigeant de Transdev

Transdev est une entreprise française multinationale comptant parmi les principaux opérateurs de transport en commun au monde. Transdev et Veolia Transport ont fusionné en 2011 pour former Veolia Transdev renommé en 2013 Transdev.

 

Ce cadre sup de Transdev cherchait ses victimes sur un site de jeux pour enfants avant de les attirer sur Skype.

C'est une déviance inavouable qui l'a fait chuter. Le directeur Grand Paris au sein de la direction Ile-de-France de la société Transdev a été mis en examen en fin de semaine dernière à Versailles (Yvelines) pour corruption de mineur avant d'être placé en détention provisoire. La justice reproche à Didier Fremaux, 68 ans, d'avoir, depuis 2010, profité de la jeunesse et de l'inexpérience d'au mois 24 adolescentes, qu'il a poussées à s'exhiber devant sa caméra sur la plate-forme de dialogue vidéo Skype.

 

L'enquête commence à la fin du mois de juin dernier lorsque la brigade de protection de la famille des Yvelines est chargée d'identifier un pédophile qui sévit sur Internet. C'est un modérateur d'un site de jeux pour enfants, Moviestarplanet.fr, qui a signalé le comportement suspect d'un usager à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC), par le dispositif d'alerte Pharos.

 

Cet internaute entrait en contact avec des adolescentes en utilisant 400 pseudonymes et comptes différents. «Il incitait les enfants à basculer sur la plate-forme Skype, pour y mener une conversation vidéo, explique une source proche du dossier. Il parvenait à les manipuler et à les pousser à se dévêtir en même temps que lui, en face de la webcam.»

 

 

Des aveux immédiats

 

Des investigations complémentaires ont permis de cerner la personnalité du suspect. Le sexagénaire, qui travaille pour Transdev — entreprise exploitant des lignes de bus en Ile-de-France, mais aussi des cars et tramways en province avec pour actionnaires la Caisse des dépôts et Veolia —, depuis près de dix-sept ans, affichait un parcours jusqu'à présent sans faute. C'est un parfait inconnu des archives de la police et de la justice. L'expert psychiatre a estimé que cet homme marié ne souffrait d'aucune pathologie mentale.

 

Les enquêteurs de la sûreté des Yvelines ont interpellé le suspect le 12 juillet dernier à son domicile de Chambourcy avant de le placer en garde à vue à Viroflay. Didier Fremaux passe spontanément aux aveux. Il explique qu'il a développé une déviance sexuelle depuis l'époque de l'arrivée du minitel rose dans les foyers français. Le sexagénaire ajoute qu'il a une attirance pour les corps de jeunes filles prépubères.

 

Il confie qu'il s'est inscrit sur cette plate-forme de jeu en 2010 sur les conseils d'un autre internaute. Lorsqu'il parvenait à attirer ses victimes sur Skype, il éprouvait une grande satisfaction en leur faisant faire ce qu'il voulait et en se proclamant «maître du jeu». Plus inquiétant encore, depuis quelques mois il entretenait une relation affective avec une adolescente lyonnaise de 14 ans. Ils se connectaient sur Skype à raison de deux fois par semaine pour s'y livrer à des jeux sexuels.

  Le Parisien

Retour à l'accueil