Ces dernières semaines, une fouille générale a été opérée dans le quartier d’isolement de la maison d’arrêt de Corbas (69). L’administration pénitentiaire est sur les dents suite à la projection d’un colis dont le contenu laisse pantois.

C’est un détenu qui l’a récupéré, par hasard. Et en l’ouvrant, il a décidé de prévenir les surveillants. Le paquet cachait des liens en plastique, deux couteaux et un texte faisant allusion à l’État islamique. Tout le nécessaire pour organiser un attentat au sein de la prison, soit une prise d’otage suivie d’une exécution.

Les soupçons de l’administration se sont immédiatement tournés vers Muhammad Usman, incarcéré à Corbas depuis son arrestation en Autriche et son transfert en France l’été dernier. Ce Pakistanais âgé de 36 ans aurait tenté d’intégrer le commando des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Son complice présumé, Adel Haddadi, arrêté avec lui, est en ce moment incarcéré à Villefranche-sur-Saône. […]

En attendant les résultats de l’enquête, les deux apprentis terroristes sont placés sous haute surveillance. Car même derrière les barreaux, il semble que leur pouvoir de nuisance ne soit pas annihilé. (Source : LyonMag)

Lyon Mag

Retour à l'accueil